PASTORALISME

Plan Loups : y-a-t-il un pilote dans l'avion ?



18.10.2018 Le plafond 2018 de 43 prélèvements de loups autorisés a été atteintet la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL*) a annoncé le 17 octobre sur son site internet la « suspension de tous les tirs jusqu'à nouvel ordre ».

Le préfet coordonnateur du Plan Loups, Stéphane Bouillon, devait relever le plafond de prélèvements de loups de 2% une fois celui-ci atteint. Suite au remaniement ministériel et à la nomination de M. Bouillon place Beauvau, son remplaçant n'est toujours pas connu.

Les éleveuses et éleveurs se retrouvent donc sans autorisation de défendre leurs troupeaux en cas d'attaques tant qu'un nouvel arrêté n'aura pas été signé, alors que le bilan au 30 septembre 2018 s'élève à 2.715 attaques et 9.173 victimes, soit 10% d'attaques constatées et indemnisées en plus cette année.

Cette situation est insupportable et conduit à mettre hors la loi les éleveuses, les éleveurs et les bergers qui seraient contraints de défendre leurs troupeaux. La Confédération paysanne demande donc au Ministre de l'Ecologie et au Ministre de l'Agriculture de signer en urgence un nouvel arrêté.

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne