COMMUNIQUE DE PRESSE

Lactalis : la transparence doit être faite pour les éleveuses et les éleveurs

08.11.2018

Le dossier de Marianne consacré à Lactalis, à paraître ce vendredi, vient confirmer la légitimité du combat que mène la Confédération paysanne pour la défense des éleveuses et éleveurs face au géant financier de l'opacité.

Qu'il s'agisse des nouvelles révélations selon lesquelles 85 tests positifs ont été cachés ou des montages financiers dont la Confédération paysanne a eu connaissance, toujours aucune transparence à l'égard des consommatrices et consommateurs comme des éleveuses et éleveurs.

La Confédération paysanne, qui a déjà à plusieurs reprises déposé plainte pour extorsion contre l'industriel, a ainsi découvert, d'après des éléments en sa possession, que la fiduciaire du groupe au Luxembourg serait la clef de voute d'un système d'évasion fiscale. Entre 2015 et 2016, les capitaux propres de « cette boîte noire » luxembourgeoise sont ainsi passés d'environ un million d'euros à un peu plus de 2 milliards 225 millions d'euros, soit 2225 fois plus en pleine crise laitière ! Ces éléments nous interrogent quant aux incidences pour les éleveuses et éleveurs qui livrent du lait à Lactalis.

Alors que la question du revenu fait cruellement défaut dans un marché du lait qui souffre de la volatilité des prix. Que la situation des paysannes et paysans au quotidien se dégrade, poussant certains jusqu'au suicide. Devant l'incurie des pouvoirs publics à faire appliquer les lois existantes sur la publication des comptes et à agir pour contraindre ces groupes à la transparence, nous considérons que toute la transparence doit être faite par la justice pour savoir si les montages financiers du groupe lèsent les éleveuses et les éleveurs.

En décidant de rendre publics ce soir les premiers éléments de notre travail, la Confédération paysanne poursuit son combat syndical de défense des éleveuses et éleveurs à bout de voir les richesses produites dans leur filière ainsi accaparées.
 


Contacts :
Laurent PINATEL - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 80 58 97 22
Nicolas GIROD - Secrétaire national - tél: 06 07 55 29 09
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
MOBILISATIONS
10 JOURS POUR SIGNER
A partir du 1er décembre, Amnesty International lance sa campagne "10 JOURS POUR SIGNER".
en savoir +
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne