INTERNATIONAL

L’inquiétante victoire du candidat d’extrême droite, champion de l’oligarchie terrienne brésilienne



30.10.2018 Dimanche le verdict est tombé au Brésil. Le candidat d'extrême droite, dont les déclarations font froid dans le dos, a été élu. Durant la campagne, Jair Bolsonaro s'en est notamment pris aux Amérindiens et aux paysans sans terre : « Il faut éradiquer les Indiens, c'est un peuple trop indolent », a-t-il asséné pour les premiers, qualifiant les seconds « de terroristes » qu'il chasserait « à coups de fusils ».

En ciblant le Mouvement des sans terre (MST), Jair Bolsonaro rappelle qu'il est aussi le candidat de l'oligarchie des grands propriétaires fonciers qui ont toujours refusé, y compris par la violence, toute réforme agraire dans un des pays les plus vastes du monde. La Confédération paysanne ne peut donc qu'être inquiète de sa volonté de libéraliser totalement l'usage des armes, dans un pays déjà connu pour sa violence.

Il est à craindre que les paysannes et paysans sans terre ainsi que les amérindiens soient les premières victimes du nouveau pouvoir avec la forêt amazonienne qui va subir la ruée des agro-managers. Tout comme les Etats-Unis, le Brésil pourrait ainsi sortir des accords de Paris sur le climat. L'ensemble de la planète, et avant tout les Brésiliennes et Brésiliens, ont tout à perdre de ce virage hasardeux.

La Confédération paysanne, membre fondateur de la Via Campesina, soutient résolument le combat de celles et ceux qui luttent pour vivre dignement d'une agriculture paysanne durable. Elle fera tout pour les aider dans leur combat.

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne